On s’est rencontrés, le coeur plein de fièvre,
Les yeux égarés de rêves charmants.
Le même baiser nous venait aux lèvres
Dans l’enchantement des premiers serments ;
Ah ! les billets doux, peuplés de chimères,
Les fleurs qu’on effeuille en disant un nom...
Tous ces songes bleus sont éphémères ;
On se quitte un jour, ne jurez pas "non".

{Refrain :}
Quand les papillons fermeront leurs ailes,
Les coeurs d’amants seront fidèles.
Quand les fleurs naîtront pour durer toujours,
Les chansons d’amour seront éternelles.

Que sont devenues les belles promesses ?
Et toi, tes serments, où sont-ils partis ?
Va donc embrasser tes folles maîtresses !
Toi, va retrouver tes amants maudits !
On se fait au coeur d’atroces blessures,
Oubliant soudain qu’on s’est adorés.
Puis on se sépare avec des injures :
Vous pensiez en rire et vous en pleurez !

{au Refrain}

Petit à petit la douleur s’efface ;
La haine et l’amour n’ont plus qu’un reflet.
Sur votre chemin un autre qui passe
Porte comme vous son triste regret ;
Au bruit des baisers, à deux on oublie ;
Pour se consoler on se prend la main,
Et, toujours enfants à travers la vie,
On pleure aujourd’hui pour chanter demain !

{au Refrain}


Yvonne Printemps paroles Quand les papillons paroles traduction biographie chansons lyrics discographie clips videos mp3s