J’ fis connaissance au mois d’ décembre
Auprès d’ Billancourt
D’un marinier rouquin comme l’ambre
Un vrai brin d’amour
C’ gars mielleux m’ dit : C’est pas d’ la bêche
T’as d’ jolis nichons
Vrai, j’ t’offrirais bien, quoiqu’en dèche,
Une frit’ de goujons.

{Refrain:}
Il m’app’lait sa gosse, sa p’tite môme
Dans l’ jour en bateau
I’ s’ prom’nait la nuit, fou d’ ma peau
I’ m caressait fallait voir comme
C’était un gars, c’était un homme

[L’soir au Lion d’or, par des temps d’ neige
Au coin d’un bon feu
J’ lui faisais des tas d’ sortilèges
Pour l’ monter un peu
Causant comme un chat qui miaule
D’ suit’ y riochait (sic)
Et m’ disait : Rentrons à la piaule
Voir le beau brochet
Que j’ai pêché la p’tite

{Refrain:}
Il m’app’lait sa gosse, sa p’tite môme
Dans l’ jour en bateau
I’ s’ prom’nait la nuit, fou d’ ma peau
I’ m caressait fallait voir comme
C’était un gars, c’était un homme]

C’était trop beau : l’ ciel est canaille
Quand on est heureux (*)
Ça dure jamais : faut que j’ m’en aille
Ma poitrine sonne creux
Le méd’cin m’ dit que j’ m’ décolle
Grâce à c’ beau train-là
Qu’ dans deux mois, j’ dévisse ma boussole
Faut partir... y a pas...

{Refrain:}
Il m’app’lait sa gosse, sa p’tite môme
Dans l’ jour en bateau
I’ s’ prom’nait la nuit, fou d’ ma peau
I’ m caressait fallait voir comme
J’ pourrais jamais aimer d’autres hommes

{Notes:}
(*) Souvent remplacé par : L’ ciel est canaille : Y faut mourir Quand on est heureux...


Yvette Guilbert paroles Fleur de berge paroles traduction biographie chansons lyrics discographie clips videos mp3s